Comme un roman, Daniel Pennac

Publié le par Mademoiselle Swann


5/5

Résumé:

Qui, étant enfant n'a jamais entendu dire par un professeur, un parent..."il faut lire", qui ne connait pas un ami, un frère, une soeur...réfractaire à la lecture, voire au livre lui-même, et vous, aimez-vous la lecture et l'avez-vous toujours aimé?
Voilà tout le sujet de cet essai. Bannir le "il faut lire" pour en faire émerger le plaisir de lire.
On accuse les nouvelles technologies (télévision, ordinateurs, jeux vidéo...) d'avoir fait perdre le goût de la lecture aux jeunes générations et certainement à toutes les générations confondues.
On incrimine les nouvelles méthodes de lecture de ne pas être à la hauteur de faire de nos chères têtes blondes des lecteurs passionnés.
On accuse le manque de temps lorsqu'on devient adulte: les tâches ménagères, le travail, les enfants...non vraiment pas de temps pour la lecture!
Mais si les raisons étaient ailleurs, et si toutes les causes invoquées n'étaient que de faux prétextes? Après tout, quand vous étiez petit, n'aimiez-vous pas écouter la douce voix de papa ou maman conter l'histoire du Petit Poucet , vous endormir bercé par le Petit Chaperon rouge. A cette époque là, vous aimiez les livres? Que s'est-il passé ensuite? Les compréhensions de texte, les commentaires composés, les livres imposés par un professeur très (trop) pédagogue...
Le "il faut lire" a remplacé ce qui faisait de la lecture un plaisir avant tout: la magie, le voyage, l'imaginaire...

Citations:
"Il semble établi de toute éternité, sous toutes les latitudes, que le plaisir n'a pas à figurer au programme des écoles et que la connaissance ne peut qu'être le fruit d'une souffrance bien comprise."

"Et si au lieu d'exiger la lecture le professeur décidait soudain de partager son propre bonheur de lire?"

"Aimer c'est, finalement, faire don de nos préférences à ceux que nous préférons. Et ces partages peuplent l'invisible citadelle de notre liberté."

"Comptez vos pages...On commence par s'émerveiller du nombre de pages lues, puis vient le moment où l'on s'effraie du peu qui reste à lire."

"La question n'est pas de savoir si j'ai le temps de lire ou pas, mais si je m'offre ou non le bonheur d'être lecteur."

"...contrairement aux bonnes bouteilles, les bons livres ne vieillissent pas. Ils nous attendent sur nos rayons et c'est nous qui vieillissons."

"Une des grandes joies du "pédagogue", c'est de voir un élève claquer tout seul la porte de l'usine Best-seller pour monter respirer chez l'ami Balzac."

Mon avis:
Cet essai est un pur plaisir, on se reconnaît au détour d'une page, on voit sur le papier se dessiner le visage d'un frère opposé depuis longtemps à toute page contenant plus de dix phrases...
Un essai qui se déguste et que toute l'éducation nationale et tout parent devrait lire (oups! devrait ce n'est pas le terme à employer ici mais enfin...).


Biographie de l'auteur:


Né au Maroc, Daniel Pennacchioni grandit en Afrique et en Asie du Sud. Dans sa jeunesse, sa scolarité fut particulièrement désastreuse, ce qui ne l'empêchera pas, plus tard, d'obtenir une maîtrise de lettres à Nice. Il enseigne ensuite dans un collège à Soissons puis s'installe à Belleville, qu'il se plaira à décrire dans ses romans.
En 1973, il publie son premier essai, "Le service militaire au service de qui?", un pamphlet sur le service national, sous le pseudonyme de Daniel Pennac pour ne pas nuire à son père officier.
Puis, il commence à écrire pour les enfants. En 1985, il donne le jour à la famille Malaussène avec "Au bonheur des orgres". La saga Malaussène est un succès.
En 1992, il écrit un essai sur la lecture "
Comme un roman".
Il reçoit en 1988, le Prix mystère de la critique pour "La fée carabine" et, en 1990, le Prix du livre Inter pour "La petite marchande de prose".
En 2007, il est lauréat du Prix Renaudot pour "Chagrin d'école" et en 2008, il est couronné par le grand prix Métropolis bleu, pour l'ensemble de son oeuvre.


Bibliographie:

Récit autobiographique

2007  Chagrin d'école

Romans pour enfants
1982  Cabot-Caboche
1984  L'Œil du loup
1992  Kamo : L'agence Babel 
  L'Évasion de Kamo 
  Kamo et moi
  Kamo : l'idée du siècle

Autres romans
1979  Père Noël
1997  Messieurs les enfants
2003  Le Dictateur et le hamac
2004  Merci 

La saga Malaussène :
1985  Au bonheur des ogres
1987  La Fée carabine
1989  La Petite Marchande de prose
1995  Monsieur Malaussène
1996  Des chrétiens et des Maures
1999  Aux fruits de la passion
1996  Monsieur Malaussène au théâtre

Essais
1973  Le Service militaire au service de qui ?
1992  Comme un roman

Livres illustrés
2002  Les Grandes Vacances
La Vie de famille
Le Sens de la Houppelande
Vercors d'en haut : La réserve naturelle des hauts-plateaux
1980  Le Grand Rex
Némo
Écrire

Albums pour enfants
Sahara
Le Tour du ciel sur les tableaux de Miró
Qu'est-ce que tu attends, Marie ?
Bandes dessinées
La Débauche
Tête de nègre

Publié dans Lectures 2008...

Commenter cet article