Une vie, Guy de MAUPASSANT

Publié le par Mademoiselle Swann


5/5

Résumé:
Jeanne a passé ses jeunes années au couvent, à sa sortie elle imagine sa nouvelle vie, rêve d'un grand amour, de ce monde dont on l'a tenu éloignée ou peut-être dont on l'a préservée.
Elle retrouve la maison de son enfance, ses parents et son voeu de trouver l'homme de sa vie semble vouloir se réaliser avec la rencontre de Julien, un tendre et séduisant jeune homme. Très vite il la demande en mariage, trop vite peut-être car le rêve laisse vite place à la réalité, la tendresse à l'indifférence.
De déceptions en déceptions, Jeanne, dont la naïveté faisait espérer beaucoup de la vie et de l'amour, perd peu à peu sa joie de vivre, ses espoirs de jeune fille. Ses rêves deviennent des idées nostalgiques, cette vie à qui elle ouvrait grands les bras la déçoit et la blesse, malheureuse elle s'enfonce peu à peu dans la léthargie.


Mon avis:
Un très beau roman et une très belle plume!
Je me suis attachée à Jeanne, je l'ai vue sombrer peu à peu...
Cependant, le personnage qui m'a le plus touchée est celui de Lise (Lison), la tante de Jeanne, vieille fille esseulée, délaissées de tous. Attentionnée pour son entourage, se réjouissant toujours pour eux, pleurant avec eux, elle est toujours à leurs côtés et pourtant personne ne semble la voir, personne ne paraît s'émouvoir de sa solitude, de ses souffrances. L'indifférence dont tous faisaient preuve envers elle me faisait mal pour elle.
Elle vivait les malheurs et les bonheurs des uns et des autres comme s'ils étaient siens, pour se sentir exister à travers eux et vivre ce que l'existence ne lui a pas apportée.
Cette femme silencieuse, effacée, souffre mais ne se plaint jamais, mal-aimée voir pas aimée de son entourage elle leur voue pourtant un amour inconditionnel.
Parfois, lorsqu'on referme un livre, un personnage ne s'efface pas, vous reste en mémoire, c'est le cas de Lison.

Publié dans Lectures 2009...

Commenter cet article