Les Hauts de Hurle-Vent, Emily BRONTË

Publié le par Mademoiselle Swann



5/5

Résumé:

Monsieur Earnshaw vit avec sa femme et ses deux enfants Catherine et Hindley  dans sa propriété de Hurle-Vent.Une existence paisible et heureuse bientôt bouleversée par l'arrivée d'un jeune bohémien: Heathcliff recueilli par Earnshaw au cours d'un de ses voyages et qu'il élève comme son propre fils.
Catherine se lie rapidement d'amitié avec le jeune garçon alors que son frère le jalouse car il semble reporter sur lui toute l'attention et la tendresse de son père.
A la mort du patriarche, Hindley prend en charge la maisonnée aux côtés de sa femme et va profiter de ce pouvoir de tout régenter pour laisser libre court à sa haine envers Heathcliff et éloigner sa soeur de lui faisant peu de cas de leur amour respectif.
De sa place de fils adoptif, Heathcliff va tomber au rang de simple domestique.
Heathcliff finit par fuir Hurle-Vent mais reviendra bientôt accomplir sa vengeance et le persécuté deviendra un persécuteur sans limite.


Mon avis:
Un grand classique de la littérature anglaise comme je les aime.

Mon édition est celle de France Loisirs, la couverture et la typographie du titre fait penser à une affiche de film d'horreur, certes le livre est sombre et l'atmosphère dans lequel il se déroule est austère mais nous ne sommes pas, tout de même dans un livre de Sephen King ou d'Ann Rice.

Cependant dans cette édition, le traducteur a ajouté un arbre généalogique des deux familles sujets du roman qui est une référence bienvenue durant les premières pages.

Les personnages sont tous fascinants pour des raisons diverses: un machiavélisme sans borne, une naïveté déconcertante; ces êtres passionnés, aux personnalités bien plantés nous entraîne dans des émotions intenses.

Le livre aborde deux thèmes principaux: l'amour passionnel et la haine vengeresse, deux sujets qui embarquent forcément le lecteur dans une aventure pleine de rebondissements.
L'histoire peut se lire sous deux aspects: l'un mystique, le diable incarné en Heathcliff, la lutte du bien et du mal,des morts ne trouvant pas le repos...; l'autre plus terre à terre: un amour passionnel et destructeur, une froide vengeance...
Cette double histoire laisse alors libre cours à l'imagination du lecteur qui y trouvera ce qu'il a envie d'y lire.

La forme narrative est originale surtout pour l'époque: un récit dans le récit, deux narrateurs, l'un étant aussi protagoniste et l'autre simplement spectateur.
L'écriture est à la hauteur de la notoriété de ce livre: structurée, à la fois fine et cinglante et les dialogue très présents donnent tout son réalisme au roman.

Bref un roman passionnant, aux intrigues prenantes. Un livre plus sombre que ceux de son époque, sûrement moins sentimental mais où l'amour reste le fil conducteur même si les sentiments qui en découlent ne sont pas toujours de bons sentiments.

Publié dans Lectures 2009...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article