Moka, Tatiana de ROSNAY

Publié le par Mademoiselle Swann



3/5

Résumé:
Justine a la quarantaine, elle est traductrice free lance, son mari  Andrew est architecte, ils ont deux enfants: Malcolm, 13 ans et Georgia, 9 ans. Ils ont une vie parisienne paisible et ordinaire jusqu'au jour où Malcolm se fait renverser sur un passage piéton, l'automobiliste a pris la fuite. Malcolm est dans le coma et aucun pronostic n'est possible. Tout bascule pour cette mère de famille.
L'enquête prend du temps et les deux parents réagissent différemment l'un et l'autre e finisset par ne plus se comprendre.
Justine veut comprendre, veut savoir qui a fait çà à son fils et pourquoi cette personne ne s'est pas arrêtée.
Lorsqu'elle apprend le nom et l'adresse de l'automobiliste incriminé elle ne réfléchit pas et part retrouver cett femme qui plus est mère de famille. Mais son drame va en rencontrer un autre... Son fils sortira-t-il du coma?


Mon avis:
Un roman qui est loin d'être à la hauteur de "Elle s'appelait Sarah".

Certes le sujet est dramatique mais malheureusement banal. Ce livre ressemble tellement à tous ces téléfilms dramatiques, où les drames familiaux font l'audience.

L'histoire est un peu lente et j'avoue avoir décroché lors de crans passage. C'est assez prévisible on s'ennuie un peu mais on voudrait tellement que la fin ne soit pas tout à fait celle à laquelle on s'attend que l'on est poussé à le terminer.
Aucune originalité donc ni dans la manière d'aborder ce thème ni dans l'écriture bref un récit douloureux mais fade.

Émouvant oui par moment puisqu'on est happé par les émotions diverses de cette femme: l'abattement, la colère...mais je n'ai pas été touchée outre mesure car j'ai trouvé l'ensemble un peu répétitif.
Le lecteur retrouve la complexité de communication et d'incompréhension au sein du couple, il retrouve un homme toujours un peu froide et distant comme dans "Elle s'appelait Sarah".

Déçue de ne pas avoir retrouvé tout le talent que Tatiana de Rosnay avait pu mettre dans "Elle s'appelait Sarah".

Publié dans Lectures 2009...

Commenter cet article