Jane Eyre, Charlotte BRONTË

Publié le par Mademoiselle Swann


5/5

Résumé:

Jane Eyre est orpheline, elle est recueillie par son oncle qui l'élève comme sa propre fille mais à la mort de celui-ci elle reste seul face à sa tante qui la méprise et à ses cousins qui la harcèle. Au sein de cette maison elle est délaissée, rejetée, sa seul échappatoire: la pension.
En pension elle acquiert une mine de connaissances, une éducation qui lui permettra 'accéder à une certaine indépendance. Elle décide alors de quitter l'austérité de la pension, éprise de liberté Jane trouve ses murs bien trop étroits. Elle entre au service de Mr Rochester et devient la maîtresse d'Adèle, la pupille de celui-ci. Une forte complicité s'installe entre Jane et son maître, des liens qui se muent rapidement en un amour intense et sincère. L'avenir semble alors leur sourire mais cet amour va très vite être contrarié par un lourd secret que porte Mr Rochester et les empêcher d'officialiser leur union. Jane se voit alors moralement contrainte de quitter la demeure où elle pensait avoir enfin trouvé le bonheur.
Le destin leur offrira-t-il une seconde chance?


Mon avis:
Un classique de la littérature anglaise, une littérature que je découvre avec de plus en plus de plaisir.
Un beau roman d'amour, plein de rebondissements et de secrets à découvrir.

Les descriptions traînent parfois en longueur et pèsent un peu sur le récit, de plus le roman est empreint de religiosité, je n'ai pas accroché à cet aspect mystique du roman mais je pense que c'est une question de croyances personnelles Mais il est vrai que les longs discours moralisateurs de certains personnages, notamment Helen Burns ou St John m'ont franchement ennuyée.
Simplement si on passe outre ces points négatifs, qui sont des détails, l'histoire est forte et aborde des thèmes d'avant-garde pour l'époque: le féminisme, la place de la femme au sein du couple... Charlotte Brontë a écrit un roman à contre courant, prônât la liberté et l'indépendance d la femme.

Le personnage de Jane Eyre est parfois difficile à cerner et je ne suis pas complètement rentrée dans son personnage j'avais du mal à comprendre son comportement et ses réactions parfois notamment face à Mr Rochester. Indépendante certes mais elle semble tout de même très dépendante du regard des autres et des sentiments qu'ils pourraient avoir à son égard.
Le personnage de Rochester m'a fasciné au début: un homme à la stature imposante, charismatique, viril, solide voire dur mais chez qui on devine une certaine sensibilité cachée mais il a perdu beaucoup de son attrait ensuite lorsqu'il avoue ses sentiments à Jane. En effet, il devient mielleux, plaintif, faible et son charisme disparaît.

En bref, j'ai beaucoup aimé malgré quelques longueurs.

Publié dans Lectures 2009...

Commenter cet article