Il avait plu tout le dimanche, Philippe DELERM

Publié le par Mademoiselle Swann



4/5

Résumé:
Mr Spitzweg vit à Paris depuis trente ans, employé à la poste, il vit seul.
Il aime Paris et surtout son quartier, il aime lire les premières pages des romans de Maigret, l'ambiance du marchéde St Ouen, dépouiller les artichauds de leurs feuilles. Il redoute les salles d'attente des mèdecins, il n'aime pas les vacances d'été qui vident son quartier de ses habitants...


Mon avis:
Un récit intimiste au coeur de la vie d'un homme banal, transparent, un monsieur "tout le monde" solitaire. Un roman qui suit les saisons, qui nous fait vivre l'existence de cet homme simple avec ses plaisirs et ses déplaisirs, son quotidien, ses lubies.

Un livre dans la même veine que le film "Le fabuleux d'Amélie Poulain" sans le côté un peu magique mais avec cette même simplicité qui fait de la vie une poésie.

Certes, ce roman ne laisse qu'une trace délébile, éphémère au lecteur mais le court moment passé à le lire est un plaisir.

Publié dans Lectures 2009...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La plume et la page 11/01/2010 11:53


J'avais bien aimé cette lecture. Philippe Delerm est l'un des mes auteurs préférés. J'aime son style, léger comme une plume.


Mademoiselle Swann 24/01/2010 12:30


Tout à fait d'accord!


clara 06/12/2009 22:36


J'aime  beaucoup Philippe Delerm, cette façon d'apprécier des moments simples de la vie. 
On retrouve le héros dans "Quelque chose en lui de Bartleby" et cette  même philiosophie d'apprécier le quotidien.


Mademoiselle Swann 07/12/2009 19:41



Pour ma part c'était mon premier livre de cet auteur donc je note ce titre!



Lucien 02/12/2009 19:19


Je suis d'accord avec toi ! C'est un roman agréable mais éphémère :)... Je crois qu'il y a une critique sur mon blog, je t'y invite !


Mademoiselle Swann 03/12/2009 13:50


Oui c'est une sorte de parenthèse reposante dans une vie trépidante qu'est souvent la nôtre malheureusement le souvenir s'efface vite!