Les cerfs-volants de Kaboul, Khaled Hosseini

Publié le par Mademoiselle Swann


4/5

Résumé:

A Kaboul, se côtoient pachtouns et chiites, ces derniers sont abaissés au rang de moins que rien. Amir est fils d'un riche commerçant pachtoun, il grandit auprès de son serviteur, fils d'un chiite, entre eux se lient une véritable amitié. Hassan voue une fidélité sans borne à son jeune maître et ami, son dévouement est tel qu'il est prêt à se sacrifier pour le défendre. Mais un jour, les rôles s'inversent, Hassan est victime de violences anti-chiites perpétrées par d'autres enfants de son âge mais Amir reste pétrifié de peur et ne lui viendra pas en aide craignant des représailles contre lui alors que son ami se fait agresser. Il ne verra alors dans le visage d'Hassan que l'image de sa propre lâcheté, et ce sentiment le poursuivra des années durant, toujours présent au fil des évènements tragiques qui vont secouer son pays.
Des années plus tard, alors qu'il est exilé depuis son adolescence aux Etats-Unis, il reçoit un coup de téléphone qui lui permettra peut-être de racheter sa faute mais pour cela il doit repartir en Afghanistan, une terre désormais aux mains des talibans qui n'a plus rien à voir avec celle de son enfance mais où les souvenirs de son enfance et les fantômes du passé y sont encore bien présents...


Citations:

"Je lus que mon ethnie, les Pachtouns, avait persécuté et opprimé les Hazaras. Que ceux-ci s'étaient efforcés de recouvrer leur liberté à de nombreuses reprises au fil des siècles, mais que les Pachtouns avaient réprimé ces tentatives avec la plus grande cruauté. [...] Il expliquait que ces massacres tenaient en partie au fait que les Pachtouns étaient des musulmans sunnites, alors que les Hazaras étaient chiites."

"Il avait fini premier parce que les hommes nés pour vaincre triomphent toujours, obligeant les autres à rentrer bredouilles. Il avait l'habitude de réussir, et la diversité des projets auxquels il s'attaquait n'y changeait rien."

"Pour moi, les États-Unis représentaient un pays où enterrer mes souvenirs.Pour Baba, un endroit où pleurer les siens."

Mon avis:

Les dix premières pages ont été un peu laborieuses mais on se plonge rapidement dans l'histoire qui se déroule, celle de deux amis de deux ethnies différentes, celle d'un pays qui n'a pas connu le repos depuis bien longtemps!
Différentes émotions déferlent à la lecture de ce roman, de la rancoeur envers Amir, sa lâcheté, de la pitié envers Hassan... Quelques mots sont restés dans la langue Farsi et même s'ils sont traduits, on a tendance à buter un peu dessus, même si ça contribue à nous plonger au coeur de la communauté Afghane c'est parfois un peu pesant.
En dehors de çà l'ambiance, les paysages, la plongée aux enfers pour Amir et son pays tout entier sont très bien décrits. Certains passages peuvent paraître un peu longs mais les multiples rebondissements donne du rythme au roman et tout cela s'articule à merveille, en bref, un bon roman!

Biographie de l'auteur:

Né à Kaboul, en Afganistan le 4 mars 1965, il vit aujourd'hui en Californie.
Cadet d'une famille de cinq enfants, son père est dilomate au Ministère des Affaires étrangères afgan et sa mère est enseignante en farsi et histoire dans un prestigieux lycée pour filles de Kaboul.
En 1970, son père est affecté à l'ambassade afghane de Téhéran en Iran et en 1976, il est envoyé à Paris. De retour à Kaboul en 1980 alors que l'Afganistan est invahit par les soviétiques, la famille obtient le droit d'asile aux Etats-Unis, ils s'installent alors à San José en Californie.
Après avoir obtenu son bac en 1984, Khaled Hosseini entre à l'université Santa Clara où il obtient une licence en biologie en 1988. L'année suivante, il entre à l'école de médecine de San Diego. Il obtient son doctorat en 1993 et complète sa formation en tant que médecin interne au Cedars-Sinai  Medical Center de Los Angeles en 1996. Il exerce alors sa profession de médecin. Il vit toujours en Califonie avec sa femme et ses deux enfants.
Son premier roman "
Les cerfs-volants de Kaboul" est publié en 2003 et devient un best-seller mondial. Il est primé par le Grand Prix des lectrices de Elle cette même année et vient d'être adapté au cinéma par Marc Foster.
Son second roman "MIlle soleils splendides a été traduit et publié en France en 2007.


Bibliographie:

2003  Les cerfs-volants de Kaboul
2007  Mille soleils splendides

Publié dans Lectures 2008...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article